top of page
Search

Parents, travaillez-vous en même temps que vous travaillez vos enfants.


Dieu se sert de nos mariages et de notre parentalité pour nous révéler notre propre cœur. Il met ainsi en lumière dans mon cœur des pensées, des attitudes et des désirs dont nous niions l'existence. En réalité, il y a, dans la vie de mes enfants, peu de luttes qui ne soient pas aussi mes luttes (matérialisme, relations, faire ce que je veux, attrait du monde, etc.). Si vous commencez à croire que vous observez parfaitement la loi de Dieu (bien que peu de gens le pensent consciemment), vous vous attendez à ce que les gens autour de vous fassent de même. Ceux qui se confient dans leur propre justice jugent et condamnent facilement ceux qui n'arrivent pas au niveau qu'ils estiment avoir eux-mêmes atteints.


Dieu savait que notre vocation de parents serait si noble et notre faiblesse si profonde que la seule personne qui pourrait nous aider serait lui-même, par sa grâce. Et des parents conscients de leur besoin de grâce sont plus à même d'offrir la grâce à des enfants qui leur ressemblent.


Voilà pourquoi, dans un geste de grâce extraordinaire, il s'est glissé en vous lorsque vous êtes né de nouveau en accueillant et en confessant de votre bouche Jésus comme votre Seigneur et Sauveur personnel. Réfléchissez à ce que cela signifie pour un parent. Ce Dieu qui a la capacité d'accomplir des choses que nous ne pouvons même pas concevoir, ce Dieu qui a une sagesse parfaite et un pouvoir illimité, vit maintenant en vous. Autrement dit, Dieu est avec vous le matin, quand vous avez peur de vous lever et d'affronter une nouvelle journée d'éducation parentale éprouvante. Il est avec vous lorsque vous devez mettre fin à la dix-septième dispute de la matinée. Il est avec vous quand se présente une occasion de discussion importante. Il est avec vous quand vos enfants vous provoquent et vous manquent de respect. Il est avec vous quand vous vous écroulez sur votre lit, avec un sentiment d'épuisement mêlé de regret. Il vous offre sa présence. Il vit vraiment en vous. Vous n'êtes vraiment pas livré à vous-même. Et il ne vous tournera pas le dos aussi longtemps que l'œuvre qu'il vous a donnée à faire en tant que parent ne sera pas achevée.


Il est important que les parents comprennent et admettent humblement que lorsque nous sommes secoués par le péché, la faiblesse, la révolte, la stupidité ou l'échec de nos enfants, ce qui sort de nous (paroles, actions, attitudes) se trouvait déjà en nous. Il s'ensuit que le sérieux problème qui me poursuit constamment en tant que père, ce n'est pas mes enfants, c'est moi. Mes enfants ne me font pas dire et faire ce que je dis et fais. La cause de mes actions réside dans mon propre cœur. Mes enfants ne sont que l'occasion qui révèle mon cœur par ses paroles et ses actions. Il me faut donc autre chose que d'être secouru et soulagé de mes enfants ; je dois être secouru de moi-même. C'est pourquoi Jésus est venu pour nous apporter le secours dont nous avons tous besoin, mais dont nous ne pouvons pas nous pourvoir nous-mêmes.


Si vous blâmez vos enfants pour vos mauvaises attitudes, actions et paroles, non seulement vous les irritez, mais de plus, en les blâmant, vous ne recherchez pas à obtenir l'aide qui est à votre disposition dans la grâce de Jésus qui sauve, pardonne et transforme. Et parce que vous faites retomber la faute sur autrui, vous ne développerez pas votre parentalité et vous répéterez sans cesse les mêmes comportements. Dès lors que vous êtes prêt à reconnaître que vous représentez le plus gros obstacle dans votre éducation parentale, vous êtes en route vers de très belles choses en vous et dans votre travail avec vos enfants.


La grâce de Dieu vous fait croître et vous transforme en tant que parent. Ce n'est pas un signe de faiblesse personnelle ou de défaut de caractère que de se sentir parent incompétent. Si vous avez ce sentiment, c'est tout simplement parce que c'est vrai ! Aucun d'entre nous ne possède une réserve naturelle suffisante de sagesse, de force, de patience, de compassion et de persévérance, nécessaire à chaque parent pour bien s'acquitter de sa tâche. Ca ne signifie pas que Dieu a commis une erreur monumentale en vous confiant des enfants, qu'il se serait trompé de destinataire et que vos enfants seraient mieux ailleurs. Il sait que les parents qui admettent ne pas être à la hauteur et qui cherchent refuge en lui deviennent les meilleurs parents. Dieu ne vous demande pas d'être compétent ; il vous demande seulement d'être bien disposé. Si vous êtes bien disposé, il s'approchera de vous dans votre faiblesse et vous transformera.

Et alors qu'il vous transforme, il réalisera aussi de belles choses dans le cœur et la vie de vos enfants à travers vous.


Il n'est jamais bon, en tant que père ou mère, d'agir comme si vous étiez plus juste que vous ne l'êtes réellement. Car sachez-le, vos enfants sauront qui vous êtes vraiment. Ils découvriront les faiblesses de votre caractère et vos manquements spirituels ; si vous les niez, vous ne ferez qu'aigrir vos enfants. En revanche, si vous êtes un parent qui confesse promptement ses torts à ses enfants, vous gagnerez leur estime et ils vous reconnaîtront comme quelqu'un vers qui aller lorsqu'eux-mêmes auront chuté. Des parents humbles qui confessent leurs fautes encouragent leurs enfants à l'humilité et à la confession ; il en résulte de nombreuses occasions de parler de l'amour de Jésus qui vient à notre secours.


64 views0 comments

Comments


bottom of page