top of page
Search

Comment guérir d'une faible estime de soi?

Updated: Apr 16, 2021

Menu:

  1. L'arme la plus meurtrière du diable;

  2. Les sources de l'image de soi;

  3. Corrigez votre théologie incorrecte;

  4. Où puiserez-vous votre conception de vous-même?

  5. Coopérez avec le Saint-Esprit.



1 JEAN 3.1-2 LSG: Voyez, quel amour le Père nous a donné, puisque nous sommes

appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c'est qu'il ne l'a pas connu. Bienaimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons

que lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.


L'arme la plus meurtrière du diable:

Osée 4:6a LSG: Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance...

Une faible estime personnelle sabote votre service chrétien. Quel est le plus grand obstacle empêchant les membres d'une même communauté de fonctionner ensemble? Quelle est la première chose que les gens répondent lorsqu'on leur demande de servir comme faisant partie de l'entité " Corps de Christ " ?

  • Enseigner la Bible aux enfants? Je suis incapable de parler devant des gens.

  • Donner son témoignage lors de réunions? Oh non, je ne pourrai pas.

  • Chanter dans la chorale? Pourquoi ne demandez-vous pas à Marie? Sa voix est bien plus belle.

Nous serons presque noyés sous l'abondance des réponses auto-dégradantes qui s'abattront sur nous, en guise d'excuses pour ne pas accomplir l'œuvre du Seigneur.

Je ne parle pas du refus d'accepter un rôle qui ne corresponde pas à ses aptitudes. Tout le monde ne peut pas assurer toutes les tâches. Je connais des gens dans l'église qui disent : " Pasteur, je ne m'exprime pas facilement en public. Parler n'est pas mon don mais je peux faire autre chose. " Chacun peut faire quelque chose et offrir son don dans une communauté chrétienne.


Avez-vous déjà remarqué que Dieu ne choisit pas des superstars pour accomplir son œuvre? Vérifiez, de Moïse (qui se hâta de rappeler à Dieu son bégaiement) à Marc, le chouchou à sa maman (qui abandonna Paul et Barnabas) . Paul avait raison en disant que peu de sages, de nobles et de puissants ont été choisis. Il semble que Dieu choisisse des gens avec des manquements et des faiblesses, leur confie un travail et les équipe d'une grâce suffisante pour accomplir cette tâche. Cette équipe ne comporte ni beaucoup de sages, ni beaucoup de nobles, ni beaucoup de supermen, ni beaucoup de superwomen ( cf. 1 Corinthiens 1 .26-31).


Le problème est que votre faible estime personnelle prive Dieu de merveilleuses opportunités de démontrer sa puissance et sa capacité à travers vos manquements. Paul affirme :

2 Corinthiens 12:9 LSG: et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.. "

Pourquoi ? Parce qu'elles offrent à Dieu une occasion merveilleuse de montrer sa perfection.

2 Corinthiens 1 2.10 LSG: C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

Rien ne sabote davantage le service chrétien qu'une opinion de soi à ce point mauvaise qu'elle ne laisse jamais la moindre brèche à Dieu pour agir.

L'image de soi d'un individu est un ensemble de sentiments et de conceptions qu'il a assemblés à son propos.


Les sources de l'image de soi:

Il existe quatre sources de l'image de soi, quatre facteurs qui contribuent à la construction de l'image personnelle d'un individu : le monde extérieur, le monde intérieur, le diable et les puissances du mal et, enfin, Dieu et sa Parole.


Le monde extérieur:

Votre monde extérieur comporte tous les facteurs qui ont déterminé ce que vous êtes : votre héritage et votre naissance, votre enfance et votre adolescence. Il est votre expérience de la vie jusqu'au moment présent. Votre expérience avec le monde

extérieur vous apprend comment vous avez été traité, comment vous avez été formé et quelles relations vous entreteniez avec votre entourage pendant les premières années de votre vie. Elle reflète premièrement vos parents et les membres de votre

famille ainsi que les messages qu'ils vous ont adressés sur vous-même à travers leurs expressions faciales, leurs intonations, leurs attitudes, leurs paroles et leurs actes.

Ce monde extérieur nous renvoie des images et des sentiments de nous-mêmes, reflétés dans les miroirs des membres de notre famille.


Quel est le principe ? Les miroirs sont conçus de telle sorte que vous vous voyez en fonction de la courbe du verre. Transposez l'idée de ces miroirs dans votre fami11e. Que se serait-il passé si votre mère, votre père, votre frère, votre sœur, vos grands-parents ou les autres personnes prédominantes dans votre vie, avaient pris tous les miroirs de la maison et les avaient courbés, de sorte que chaque miroir vous renvoie

une image déformée de vous-même ? Comment auriez-vous réagi ? Il ne vous aurait pas fallu longtemps pour développer une image personnelle identique à celle que vous observiez dans les miroirs familiaux. Après un certain temps, vous auriez

commencé à parler, à vous comporter et à fréquenter les gens en vous calquant inconsciemment sur le reflet de ces miroirs persistants.


Nous décidons qui nous sommes à partir de notre premier système relationnel (par la façon dont nous sommes traités, aimés et entourés) et du langage relationnel que nous assimilons tout au long de notre croissance.


le monde intérieur:

Les éléments physiques, émotionnels et spirituels dont nous disposons.

Cela inclut nos sens, nos nerfs, notre capacité d'apprentissage, d'enregistrement et de réponse. Pour certains d'entre nous, le monde intérieur comporte des handicaps, des malformations et des défauts.


Le diable:

Par ses mensonges


Dieu:

2 Corinthiens 3:18 LSG: Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.

La quatrième source de notre concept du moi est Dieu. Nous portons maintenant notre regard sur la puissance disponible pour acquérir une nouvelle image de soi chrétienne.

Nous nous détournons désormais de la maladie (la faible estime personnelle) pour nous intéresser à son traitement, car il existe en effet des démarches pratiques permettant de la guérir:


Corrigez votre théologie incorrecte:


Laissez Dieu et sa Parole dissiper vos croyances erronées. Nombre de chrétiens ont adopté une idée qui est vraiment un péché aux yeux de Dieu et leur a donné une apparence théologique pieuse. Vous aussi, vous avez peut-être transformé un vice en vertu.

Or, vous ne pouvez pas à la fois penser incorrectement et vivre correctement. Vous ne pouvez pas croire une erreur et pratiquer la vérité. Cette fausse croyance suggère qu'une attitude d'auto rabaissement plaît à Dieu.

La guérison d'une faible estime de soi dépend vraiment d'un choix personnel : écouterez-vous l'ennemi qui emploie tous les mensonges, les distorsions, les humiliations et les blessures de votre passé pour vous maintenir lié par des sentiments et des concepts malsains et non chrétiens sur vous-même? Ou développerez-vous votre estime personnelle en fonction de Dieu et de sa Parole ?


Voici quelques questions très importantes à vous poser:

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un que Dieu aime si profondément ? Ne dites pas : " En fait, je sais que Dieu m'aime mais je ne peux tout simplement pas me supporter. " Il s'agit d'une parodie de foi, une insulte à Dieu et son amour. C'est l'expression d'un ressentiment subtilement dissimulé envers votre Créateur. Si vous dénigrez sa création, vous dites en réalité que vous n'aimez pas le plan ou que vous vous souciez peu de ]'Architecte. Vous appelez impropre ce que Dieu appelle propre. Vous ne réalisez pas combien Dieu vous aime et quel grand prix vous avez pour lui.

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un que Dieu a tant honoré? " Voyez, quel amour le Père nous a donné, puisque nous sommes appelés enfants de Dieu ! " ( 1 Jean 3. 1) . Et ce n'est pas seulement le nom que nous portons, c'est bel et bien ce que nous sommes. " Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu " (v. 2).

  • Pensez-vous que lorsque vous considérez la fille ou le fils de Dieu comme dépourvu de valeur et inférieur, Dieu se réjouisse de votre prétendue humilité ?

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un que Dieu valorise tant ? À quel point Dieu vous valorise-t-il? Romains 5.7-8, 1 1 LSG " À peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être aurait le courage de mourir pour un homme bon. Mais en ceci, Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. [ . . . ] Plus encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation". Dieu a attesté votre valeur. Vous êtes quelqu'un que Dieu valorise tellement qu'il a donné la vie de son propre Fils bien-aimé pour vous sauver.

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un pour qui Dieu a tout pourvu ? " À combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux en donnera-t-il de bonnes (choses) " (Matthieu 7.11) . " Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins " (Philippiens 4.19) . Il ne semble pas vouloir que vous ressentiez du dégoût pour vous-même ou que vous vous sentiez inapte.

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un pour qui Dieu a conçu un plan si parfait ? Éphésiens 1.3Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!4En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui,5nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d'adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté,

  • Quel droit avez-vous de rabaisser ou dénigrer quelqu'un en qui Dieu se réjouit ? L'apôtre Paul a dit que nous sommes acceptés " en son bien-aimé " (Éphésiens1.6). Vous souvenez-vous des paroles du Père lors du baptême de Jésus? " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. " (Matthieu 3 .17) . Paul nous laisse une pensée audacieuse : nous sommes " en Christ ". Il utilise cette expression quelque quatre-vingt-dix fois. Vous êtes en Christ, c'est pourquoi vous êtes dans le Bien-aimé. Dieu vous regarde en Christ et vous dit : " Tu es mon fils bien-aimé, tu es ma fille bien-aimée, en qui j'ai mis toute mon affection. "

Où puiserez-vous votre conception de vous-même?

  • De blessures et d'idées fausses qui auront été programmées en vous dans votre enfance?

  • Ou direz-vous : " Non, je n'écouterai pas davantage ces mensonges du passé. Je n'écouterai pas Satan, le menteur, le semeur de trouble, celui qui aveugle, qui tord et déforme. Je vais couter l'opinion que Dieu a de moi et le laisser me transformer jusqu'à ce que son estime affectueuse pour moi devienne partie intégrante de ma vie et qu'elle s'inscrive au plus profond de mes sentiments les plus intimes. "


Coopérez avec le Saint-Esprit:


Vous devez devenir partenaire de Dieu dans ce réajustement et ce processus de renouvellement. Un tel travail demande une évolution progressive et non une crise soudaine. Je ne connais aucune expérience chrétienne unique qui changerait

votre image personnelle du jour au lendemain. Vous devez être " transformés par le renouvellement de l'intelligence "(Romains 12.2). Les verbes utilisés dans ce verset évoquent une action continue et le terme " intelligence " décrit la manière dont vous pensez, la façon dont vous considérez la vie quotidienne.

Comment pouvez-vous coopérer avec le Saint-Esprit pour y parvenir ?

  • Demandez à Dieu de vous rendre attentif à toutes les occasions où vous vous rabaissez. Lorsque vous commencerez, vous serez surpris. Vous pourriez vous rendre compte que tout votre système de vie repose sur un rabaissement direct ou indirect de vous-même. Voici quelques axes de réflexion. Comment réagissez-vous lorsque quelqu'un vous complimente ? Pouvez-vous répondre : " Merci " ?" Je suis heureux que vous aimiez " ? " Merci, j'apprécie " ? Ou vous lancez-vous dans un interminable discours pour minimiser ce dont il est question ? Si vous avez coutume de vous rabaisser, vous serez écartelé pendant un temps car vous serez tentés de réagir. Résistez.

  • Je pense que le réflexe de spiritualiser ses réponses est la pire des réactions, susceptible même de donner la nausée à Dieu. Quelqu'un vous dit: " Je t'ai entendu chanter aujourd'hui et j'ai apprécié ton morceau. " Devenez-vous alors très spirituel et répondez-vous : " En réalité, ce n'était pas vraiment moi ; c'est grâce au Seigneur " ? Bien entendu, c'est grâce au Seigneur, vous dépendez de lui. Mais vous n'avez pas à le répéter à la moindre occasion.

  • Laissez Dieu vous aimer et laissez-le vous enseigner comment vous aimer vous-même ainsi que les autres. Vous recherchez l'amour. Vous voulez que Dieu vous affermisse et vous accepte et c'est ce qu'il fait. Mais, en raison d'une mauvaise programmation provenant d'autres sources, il est difficile d'accepter l'amour. En réalité, c'est tellement dur que vous pourriez trouver plus confortable de demeurer tel que vous êtes.

Je vous mets au défi d'entamer le processus de guérison, de sorte que vous puissiez relever la tête en tant que fils et filles de Dieu lui-même !

Que Dieu vous guérisse.


J'ai compris, Dieu nous aime


49 views0 comments
bottom of page